Pourquoi ce site ? 

Le choix de ce site (complexe sportif Ganay) présente plusieurs avantages sur le plan hydraulique car il est possible de collecter l’ensemble des eaux déversées par les 6 déversoirs de la station d’épuration.

Conception : La forme du bassin

L’ouvrage du bassin Ganay sera circulaire d’un diamètre de 56 m, terrassé jusqu’à une profondeur de 37 m. 

Fonctionnement général : L’alimentation du bassin

Le bassin tampon sera alimenté à partir de l’émissaire n°1 situé sous le Boulevard Michelet. Les effluents seront acheminés vers le bassin par l’intermédiaire d’un collecteur de liaison avec l’émissaire n°1 et par la pose d’une vanne barrage à effacement.


Les méthodes de construction du bassin


Choix du soutènement

Compte tenu des hauteurs très importantes de terrassement et de la présence d’une nappe phréatique à faible profondeur, la technique de Paroi Moulée s’impose pour la réalisation des soutènements.


Coulage d’un panneau

Cette opération consiste à mettre en place et dans cet ordre le dispositif de coffrage avec son Waterstop, la cage d’armatures et la colonne de bétonnage avec sa trémie ; puis d’injecter le béton dans la partie excavée


Contrôles

Un contrôle physique est nécessaire pour s’assurer que la paroi réalisée est intègre avant de pouvoir procéder au terrassement. Pour ce faire, certains panneaux seront équipés de tubes d’auscultation soniques permettant de s’assurer de l’intégrité du béton et de tubes de carottage.


Structure béton armé 

  • Canaux et clapet de chasse : la réalisation de réserve d’eaux, avec des clapets de chasse et des murettes en béton armé formant des canaux vers la fosse de relevage, permet un nettoyage mécanique du radier du bassin.
  • Poteaux structure : la réalisation de poteaux grande hauteur (barettes) permet de reprendre les charges soit des différentes  dalles sous le local technique soit directement la charge de la dalle de couverture du bassin.
  • Connexion aux réseaux existants : l’amenée des effluents nécessite de créer une liaison entre l’émissaire 1 et le bassin d’orage. Le raccordement sur l’émissaire 1 sera réalisé à l’abri d’un puits de parois moulées.

Installation de l’atelier et exécution des « murettes guides »

Comme leur nom l’indique, les murettes guide en béton légèrement armé ont pour but principal de guider la fraisseuse et de respecter l’implantation de la paroi à exécuter.

Elles servent à stabiliser les parois de l’excavation en tête et de réservoir de boue.


Etanchéité :
utilisation du joint WATERSTOP

Le joint Waterstop est un dispositif joint d’extrémité de panneau à décoffrage latéral permettant d’assurer trois fonctions :

  • une fonction coffrage à décoffrage latéral lors de l’excavation du panneau adjacent ;
  • une fonction de guidage ;
  • une fonction d’étanchéité.

Equipement du forage

L’équipement du forage est constitué d’une fraiseuse sur grue qui fait l’excavation du panneau. Ce creusement se fait en présence d’un lait de bentonite qui lubrifie la fraiseuse et maintient les parois du panneau.


Finitions

La paroi sera recépée en tête sur une hauteur équivalente à une épaisseur de paroi. Les travaux de rabotage de la paroi ont pour but d'obtenir l'état de surface désiré et ainsi :

  • supprimer les défauts de verticalité ;
  • éliminer les irrégularités pouvant apparaître sur la paroi moulée, du fait de la nature des terrains traversés, après terrassement ;
  • nettoyer la paroi moulée en enlevant les adhérences de bentonite sur les parois du forage (cake).

Le terrassement

Une fois que l’enceinte périphérique est réalisée, le déblaiement du bassin est réalisé en deux temps.

  • 1ère phase : terrassement du bassin de 0 à 8 m de profondeur avec une pelle 40 tonnes sur chenilles ;
  • 2e phase : terrassement du bassin de 8 m à 37 m de profondeur avec une grue flèche treillis. 

Epuisement, puits de pompage

Réalisation de 4 puits de pompage à l’intérieur du bassin afin d’évacuer l’eau contenu dans le sol. Les eaux de pompage seront envoyées dans un bac de décantation avant rejet dans le réseau de collecte.